LE FORUM DES MEUMEUSIENS

Communauté de l'ane Oh!!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 OGM et BIO: le 0.9% !

Aller en bas 
AuteurMessage
Poulpitos
Valérie Nouvel
Valérie Nouvel
avatar

Nombre de messages : 586
Localisation : Soissons
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: OGM et BIO: le 0.9% !   Jeu 14 Juin - 21:01

Résumé

Le ministre de l'Ecologie Alain Juppé a exprimé mercredi son désaccord avec une décision de l'Union européenne tolérant la présence de traces d'organismes génétiquement modifiés (OGM) dans les produits biologiques. "C'est une décision qui était dans les tuyaux et qui me pose problème", a dit Alain Juppé, après que les ministres de l'Agriculture des 27 ont décidé de renforcer les normes de qualité des produits biologiques, mais accepté qu'ils contiennent jusqu'à 0,9% d'OGM. "On me dit que en-dessous de 0,9% on ne sait pas détecter les produits OGM, ce qui serait le fondement de la décision européenne. Mais il faut en reparler", a-t-il ajouté.

Détails

Mme Lagarde a donné hier son accord sur la décision des ministres de l’Agriculture des 27 d’accorder un label bio européen tolèrant des traces d’OGM. Cette décision était déjà “dans les tuyaux” et ne plaît pas vraiment à notre ministre de l’environnement, Alain Juppé.

En réalité, le désaccord ne réside pas dans l’idée d’un label - qui serait mis en place à partir de 2009 et coexisterait avec les labels nationaux, mais sur le fait que le texte signé précise qu’un produit fini devra contenir au moins 95% (en masse) d’ingrédients biologiques pour bénéficier de cette appellation, au lieu de 70% précédemment. Mais il faut savoir qu’il était interdit jusqu’à maintenant de qualifier un aliment de biologique s’il comportait moins de 70% d’ingrédients issus de l’AB. En 2009, comme l’explique Henri Thepaut, président de la FNAB (Fédération nationale de l’agriculture biologique) “il suffira de 5% d’ingrédients bio. Dès lors qu’on mettra une fraise bio dans un yaourt, on pourra le dire sur le paquet” (un produit transformé contenant 5% d’ingrédients bio pourra indiquer la mention “biologique”).

Mais la décision comporte un autre élement de désaccord: la tolérance aux OGM. Le texte signé par les 27 spécifie que les produits bio pourront contenir des traces d’OGM, dans la limite de 0,9%. Ce qui permettrait de protéger les producteurs de bio contre des contaminations accidentelles d’OGM… Selon Alain Juppé cette décision aurait été prise parce que “en-dessous de 0,9% on ne sait pas détecter les produits OGM”…

Les associations n’ont pas tardé à réagir!! Selon Greenpeace, ce texte “ignore les préférences des consommateurs, qui sont prêts à payer pour avoir de la nourriture de haute qualité, sans OGM, et il met en danger le secteur de l’agriculture biologique”. Et comme le soulignent justement et ensemble les Amis de la Terre et le Bureau européen pour l’Environnement, “l’UE doit mettre en place une législation pour protéger les agriculteurs de la pollution par les OGM”. Car en effet, comme le résume Henri Thepaut, “les producteurs doivent avoir le droit de se protéger contre une contamination OGM et les consommateurs exiger des produits bio 100% sans OGM (…) A partir de 2009, le label AB (Agriculture biologique) devra se plier au cahier des charges européens, beaucoup moins exigeant que le nôtre actuellement. Si nous voulons conserver notre qualité et le faire savoir aux consommateurs, nous allons devoir créer un nouveau logo et le faire connaître”.

Enfin, comme l’indique le communiqué des ADT, “Christian Berdot, responsable de la campagne OGM des Amis de la Terre s’indigne de la duplicité des autorités françaises : «Le gouvernement français s’était «engagé à ne pas prendre de décisions contraires à nos requêtes d’ici les prochaines discussions et la convocation du Grenelle de l’Environnement». Pourtant, à la première occasion, il renie ses engagements ! Face à l’explosion des cancers, allergies et maladies dégénératives, de plus en plus de citoyens exigent des produits sains, sans OGM et sans chimie. Mais au lieu d’imposer aux cancres pollueurs une amélioration des pratiques agricoles, le gouvernement demande au meilleur élève de la classe de laisser cochonner son travail! Le gouvernement soutient ouvertement les lobbies de la chimie, des biotechnologies, des semenciers et leur pseudo «agriculture durable» pour mieux piétiner au pied la protection de la santé et de l’environnement ! Ce n’est plus Grenelle qu’on prépare, mais Waterloo!».

Sarkozy fait donc ce qu’il a dit qu’il ferait (dans son discours d’ouverture du Grenelle par exemple!) : la solution réside dans le progrès technique et donc dans les OGM et les pesticides! Mme Lagarde a beau faire des palabres avec M.Juppé sur son vélo en affirmant qu’ils sont “parfaitement d’accord”, il demeure que le dossier des OGM est chahuté… Des débuts turbulents donc. Que vont faire les associations d’ici octobre donc? Quels sont les chantiers sur lesquels la goupille risque aussi de se dévoiler rapidement…? La suite au prochain épisode! En attendant la force des lobbies demeure…

Plus d’informations sur le site de Novethic et bonne synthèse des effets de cette décision ici.

juin 14th, 2007 source: www.ecopolit.eu

_________________
Et Dieu créa l'alcool pour que les brestois ne deviennent pas les maîtres du monde!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
OGM et BIO: le 0.9% !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES MEUMEUSIENS :: Environnement et développement durable :: Actualités-
Sauter vers: